Entré en 2005 en tant que dessinateur industriel, Nicolas est aujourd’hui chef de projet. Son meilleur souvenir : son voyage en Inde pour un client dans le secteur Automobile. Son envie professionnelle ? « Qu’Aquarese continue de se développer pour lui permettre de continuer à apprendre ! ». Après son DUT Génie Mécanique et Productique et des premiers postes qui ne correspondent pas à sa recherche, Nicolas répond à l’offre d’un cabinet de recrutement : dessinateur industriel au sein d’Aquarese.

Sa mission : réaliser, à partir de schémas 3D fournis par les projeteurs, la mise en plan de détail indiquant les mesures des différents éléments à usiner ainsi que les plans d’ensemble permettant l’assemblage de la machine.

AQ-MaintenancePic-ss

« Un départ en retraite m’a permis de changer de mission et de devenir acheteur ». Suite logique de son premier métier, il devient l’interface entre le bureau d’étude et les fournisseurs de pièces (chaudronniers, usineurs…). Ce poste lui permet d’accompagner plus largement chacun des projets.

« Evoluer dans une PME permet de bénéficier d’une certaine autonomie en termes d’innovation et de mise en place de nouveaux process dans l’entreprise ».

Au bout de 4 ans, ses compétences et son goût pour le relationnel, l’incitent à évoluer vers de nouvelles responsabilités. Il décide de reprendre ses études d’ingénieur en formation continue durant 2 ans grâce à un DIF et une fois diplômé, il revient chez Aquarese en tant que chef de projet.Devenu relais de l’équipe commerciale, il bénéficie aujourd’hui d’une vision globale des solutions Aquarese : de la conception des machines à leur mise en service.Ce qui lui plait le plus chez Aquarese ? « En apprendre tous les jours ! Evoluer dans une PME permet de bénéficier d’une certaine autonomie en termes d’innovation et de mise en place de nouveaux process dans l’entreprise. Actuellement, je réfléchis à la manière dont je peux enrichir encore la relation que j’ai avec mes clients. C’est un travail qui n’est pas du tout cloisonné, qui permet de rencontrer toutes les fonctions industrielles, du manager au technicien (voire même le service comptable !) aussi bien chez les fournisseurs que chez les clients  »Le conseil à celui qui voudrait exercer le même métier ? « Etre à l’écoute des autres, flexible, curieux. Il n’y a pas tellement de limite à ce métier. »

Loin de tourner en rond chez Aquarese, Nicolas garde pour meilleur souvenir son premier déplacement à l’étranger, à Chennai en Inde. Il s’y est rendu pour la mise en service de plusieurs machines conçues pour l’industrie automobile : 2 machines d’ébavurage (DBR) et une flushing…A 34 ans, Nicolas n’a pas encore fait le tour du monde, ni le tour des métiers chez Aquarese. Il a l’avenir devant lui pour en découvrir toutes les richesses.

> Participez vous aussi à l’histoire d’Aquarese en nous transmettant votre candidature…