Conçue par le missilier européen MBDA et implantée sur son site de Bourges-Subdray dans le Cher, la toute première usine française de démantèlement de missiles est opérationnelle depuis juin 2014. L’un des bâtiments abrite une unité de découpe jet d’eau haute pression élaborée par Aquarese.

MBDA-Aquarese-Demilitarization     AQ-DemilitarizationWaterjet-ss


Un nouveau métier pour MBDA, une nouvelle application de la découpe jet d’eau pour Aquarese.

L’usine fonctionne de manière opérationnelle depuis plusieurs mois et monte progressivement en cadence.

Trois grandes étapes se déroulent sur le site :
– Le démontage des missiles en sous-ensembles,
– La découpe haute-pression des propulseurs,
– Le traitement thermique des produits de la découpe par jet d’eau haute pression.

Un bâtiment est dédié à l’unité de découpe des propulseurs conçue par Aquarese.

process-demilitarisation-1404288861-AQ

Le robot de découpe et de manutention des éléments est piloté à distance depuis une salle de contrôle. Il tronçonne les propulseurs en éléments de 3kg maximum. Ces petits tronçons d’éléments pyrotechniques sont ensuite récupérés, conditionnés en vue de leur destruction dans l’Unité de Traitement thermique. Pour Aquarese c’est une nouvelle application au jet d’eau haute pression, dans un cadre hautement stratégique. En effet, l’usine de Bourges répond à la volonté de l’Etat de se doter d’une capacité nationale de démantèlement de missiles, tout en garantissant la protection des secrets de fabrication de ces armes sensibles. L’ensemble des partenaires de MBDA se sont appliqués le même niveau d’exigence et de confidentialité.

MBDA-Aquarese-DemilitarizationWJ     MBDA-Aquarese-DemilitarizationWJ2


Et l’avenir ?

Au-delà de la France, MBDA compte proposer ce nouveau service à l’export, soit plus de 50 pays clients dans le monde, en particulier au Moyen-Orient et en Asie.

De quoi peut-être ouvrir de nouvelles perspectives industrielles pour Aquarese…